Tricot : éponge en laine Creative Bubble

Si vous cherchez à réaliser de jolies éponges lavables et réutilisables en forme de fraise, de pastèque ou de soleil, passez votre chemin ! J’ai pendant longtemps bavé devant ces jolies réalisations faites au crochet, domaine dans lequel je suis une grande débutante (et peu patiente).
Et puis je me suis dit que cela ne servait à rien de vouloir atteindre la perfection, qui plus est pour une éponge ! Alors j’ai sauté le pas, dans un domaine avec lequel je suis plus à l’aise : le tricot. Pour un résultat qui n’a rien de très esthétique mais qui s’est avéré bien pratique !

Je vous propose donc ici mon retour d’expérience sur la réalisation et l’utilisation des deux éponges que j’ai faites, et que j’utilise depuis quelques mois déjà.

La laine dite Creative Bubble (en polyester) est une laine toute indiquée pour tricoter ou crocheter des éponges avec ses propriétés abrasives. Le fil est assez fin mais pas régulier et un peu rugueux au toucher.

Eponge 1

Pour la première éponge (la bleue), je suis allée au plus simple avec le point mousse. J’ai choisi une taille d’aiguille un peu plus grande que celle indiquée, du 5,5 ou du 6 faisant l’affaire.
Ensuite j’ai monté une vingtaine de mailles et tricoté au point mousse d’une longueur telle à ce que je puisse replier le rectangle pour former une éponge à double épaisseur. Lorsque j’ai cousu les bords, j’y ai ajouté une petite boucle pour pouvoir l’accrocher au robinet.

Eponge 2

Pour la deuxième (la violette), j’ai voulu tenter un point que je n’avais jamais fait, et que j’ai choisi pour son effet relief : le point alvéole.
J’ai là aussi monté vingt mailles environ mais réalisé cette fois un rectangle simple, pour voir.

Pour avoir des explications claires sur le point alvéole, je vous invite à visionner cette vidéo.

Résultat

Que cela soit point mousse ou alvéole, l’effet visuel du point utilisé est très flou, du fait de la nature du fil Creative Bubble. Ce qui a pour problème de ne pas avoir une bonne visibilité quand on tricote, mais l’énorme avantage de ne pas avoir à faire des points très réguliers.

Quant à l’usage, j’ai beaucoup apprécié la première éponge, plus épaisse, donc plus maniable, et qui mousse davantage. J’ai donc dû refaire un rectangle au point alvéole pour doubler la deuxième éponge.
Toutes deux lavent et grattent extrêmement bien. Après environ une semaine ou dix jours, j’ajoute l’éponge utilisée à la lessive prévue et j’alterne avec l’autre. Pour moi, c’est beaucoup plus hygiénique qu’une éponge du commerce, que j’avais tendance à garder jusqu’au bout (c’est-à-dire jusqu’à ce que les mauvaises odeurs apparaissent).

Pour le ménage, j’ai encore une vieille éponge du commerce, mais j’ai bien envie d’en tricoter une en fil double au point mousse.

Voilà, j’espère que ce billet vous aura donné des idées !

Et vous ? Que pensez-vous des éponges réutilisables ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s