Pourquoi j’ai arrêté mon podcast

Si vous me suivez ici, vous savez que j’ai lancé un podcast fin 2019 intitulé Ma vie en Corée (j’en parle ici !), et qui consistait à interroger des personnes francophones vivant dans ce pays sur leur parcours et leurs ressentis. J’emploie le passé car il n’existe que cinq épisodes : je fais partie des victimes du podfade.

Podfade, un mot que je ne connaissais pas jusqu’à il y a peu, et dont j’ai trouvé la définition sur le compte Instagram de studiiostoria :

Ça vient de Podcast + Fade, qui signifie « disparaître » en anglais. Et oui, ce mal bien connu des podcasteurs peut toucher tout le monde !
C’est quand un podcasteur-se disparaît bonnement et simplement… sans prévenir ! Plus de nouveaux épisodes, plus de nouvelles… rien !

Cela définit exactement ce qui m’est arrivée. Avec la pandémie et ses conséquences, tout a changé : j’ai d’abord essayé de rebondir en recherchant des personnes désirant témoigner sur la situation sanitaire en Corée, sans succès. Et je n’envisageais pas de faire des interviews à distance sur le long terme (avec le recul j’aurais sûrement dû essayer, mais j’étais dans un tout autre état d’esprit à l’époque…).
J’ai alors simplement mis ce projet en pause, me concentrant sur notre fille d’alors à peine un an et dont nous avons retardé l’entrée en crèche face à la situation. Je me rappelle de cette période comme stressante et épuisante et il était normal pour moi de ne plus penser au podcast, même si c’était frustrant ! Lorsque quelques mois plus tard notre fille a enfin pu être gardée, je pensais encore sincèrement reprendre le micro. J’ai même enregistré un épisode (non diffusé) sur mon parcours !
Seulement je me suis rendu compte que l’envie et la passion qui me guidaient lorsque j’ai commencé s’étaient complétement envolées. J’ai quand même pris le temps de faire un post sur mon compte Instagram dédié pour annoncer la fin officielle et tourner la page après de longues semaines d’introspection. C’était une belle expérience bien qu’un peu courte, et j’ai très envie de reprendre le micro un jour (une idée me trotte dans la tête mais c’est encore trop tôt pour en parler ici, j’attends qu’elle fasse son chemin). Bref, je sens que je n’ai pas dit mon dernier mot dans l’univers des podcasts !

D’ailleurs entre-temps un autre podcast en lien avec la Corée a vu le jour (et j’y ai même participé !) : Seoul Connect. Il s’agit aussi d’interviews de personnes vivant ou ayant vécu en Corée du Sud avec une approche un peu plus business. Les parcours sont très variés et c’est hyper intéressant ! Je suis ravie que ce podcast existe pour faire découvrir ce pays. Le seul point noir pour moi est la longueur des entretiens (en moyenne 1h30).
En tout cas cela me confirme que Ma vie en Corée n’a plus sa place. Oui tout le monde peut faire un podcast sur le sujet qui l’intéresse, et sans doute ces deux podcasts auraient bien cohabité ensemble, mais j’aurais trouvé ça très redondant, surtout que le monde francophone n’est pas si grand ici.

C’est étrange que deux années se soient écoulées depuis cette période et l’écriture de ces mots. J’ai l’impression que tant de chose ont changé en moi depuis le corona, et le podcast fait clairement partie de la vie d’avant.
Bref, un peu comme le billet précédent sur l’allaitement, je prétexte ce blog pour faire un bilan, en essayant de prendre un peu de recul et de hauteur face à cette expérience, que je ne considère nullement comme un échec !

.

Et vous ? Un projet que vous avez finalement lâché en cours de route ?

.


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s