La saison des pluies

Cette année elle arrive tôt, sans prévenir, comme une vieille copine. Mais on n’est pas trop content de la voir, même si ça fait longtemps. Elle s’invite, s’impose avec son air chaud et humide, ses humeurs orageuses et ses grosses gouttes de pluie. Elle invente une nouvelle musique, un nouveau paysage pendant quelques jours, quelques semaines.

Alors on sort ses vieilles chaussures en plastique, son parapluie, le plus costaud, on essaie des coiffures de jour comme de nuit, parce que les cheveux et l’humidité, c’est un peu la cacophonie visuelle.

Les tensions se créent avec l’amoureux autour de tous ces gadgets qui, il faut le dire, facilitent bien la vie parfois : déshumidificateur ? Climatisation ? Ou seulement ventilateur avec les fenêtres ouvertes ? Les traces de buée sur les vitres, et celles de nos pieds nus sur sol, s’avèrent plutôt convaincants. Aujourd’hui ce sera la clim’.

Seule une boisson fraîche, ou encore l’alcool de riz coréen (magkeolli), typique en de telles circonstances, font consensus. Là, on peut se blottir et écouter la bruine, puis l’averse, puis le calme à nouveau, et se réjouir de ne pas être sorti au moment de la chute torrentielle, aussi pénétrante qu’assourdissante.
Et après, si l’envie nous prend, marcher allégrement dans les flaques d’eau, ce petit plaisir enfantin.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s