La Corée et moi

Pour ce premier article, j’ai choisi de vous parler du pays où j’habite depuis maintenant trois ans. J’y suis allée la première fois en été 2012 et à l’époque, je connaissais très peu de choses sur cette contrée asiatique : seulement le sourire de l’acteur Song Kang-ho et d’autres films coréens à travers la collection de DVD asiatiques de ma chère maman ; et un peu la nourriture, découverte lors de sorties resto à Paris et en Chine (le traditionnel bibimpab ou bulgogi par exemple). Sans parler de l’aspect historique en lien avec la Corée du Nord, vaguement étudié (ce fameux cours d’histoire sur la guerre froide au lycée),  et qui fait de temps en temps la une des informations. C’est d’ailleurs ce dernier point que les personnes évoquent le plus souvent lorsque l’on mentionne le Pays du Matin calme. « La Corée du Sud ? Ce sont les gentils ? », « Ce n’est pas dangereux ? »,  « Tu n’as pas peur ?  » Voici quelques questions auxquelles j’ai été confrontées à l’annonce de mon départ définitif en 2014.

J’avoue que malgré sa proximité géographique, la Corée du Nord est un monde, voire une planète, très éloigné. Bien sûr on en parle aux infos, mais plutôt que d’être inquiets, les Sud-Coréens sont pour la plupart blasés,  habitués à l’escalade des mots ou de la démonstration de force, sans aucun résultat, récurrentes au cours des années. A tort ou non, je ne suis pas inquiète non plus. Voilà pour la parenthèse.

La Corée. Un pays auquel il est facile de s’adapter mais dont la culture n’est pas toujours évidente à comprendre : les codes sociaux, le travail, la place de la femme… Bref, beaucoup de différences qui rendent l’expérience fascinante, et parfois difficile. La première chose qui me vient à l’esprit en écrivant ces lignes est le langage, que j’ai appris de manière intensive la première année, et que je trouve particulièrement dur.

Mais plutôt que de vous parler de difficultés (un premier article empreint de positivisme, c’est important tout de même), je préfère vous décliner en quelques petites phrases ce que la Corée du Sud représente pour moi (il y a tellement d’aspects que, de peur de vous écrire un pavé et de multiples parenthèses, je préfère rester dans la succinteté et l’évocation des mots).

  • La froideur des gens et leur accueil chaleureux.
  • La rapidité partout, tout le temps, sauf au feu rouge, là on attend longtemps.
  • Les petites montagnes longues à franchir et qui forment de jolies vagues nuageuses à l’horizon.
  • La nature urbaine : des parcs, des petites montagnes en pleine ville, des jardins sur les toits et des tours à n’en plus finir.
  • Le Japon et les Etats-Unis : deux pays qui marquent l’Histoire du pays du matin calme.
  • Le coréen et le chinois : deux langues qui s’entremêlent : le chinois qui influence, le coréen qui absorbe et s’émancipe, une histoire linguistique fascinante.
  • Le froid glaçant de l’hiver.
  • La chaleur transpirante de l’été.
  • Les couleurs de l’automne, mais aussi du printemps au parfum des fleurs de cerisiers.
  • La tradition mouvante. Sur trois générations, elle s’effrite vers la modernité et le changement des modes de vie et de pensée.
  • L’alcool bruyant des bars et petits restos de viande grillée et autres mets.
  • Le piment rougeoyant et le kimchi, la base de la base quand on parle de cuisine.
  • Les poses photos et les sticks à selfie, une tendance très asiatique ?
  • La chirurgie esthétique, une réalité, surtout à Séoul.
  • Les cafés partout, à la mode Starbucks.
  • L’omniprésence des smartphones.
  • Le Konglish, qui suit une prononciation américaine, difficile à déchiffrer parfois.
  • Le calme des temples.

Bien d’autres choses me fascinent, m’étonnent, m’agacent ou me font sourire encore aujourd’hui.

Et vous ? Quel pays vous a marqué ?

 

Publicités

9 commentaires sur “La Corée et moi

  1. ❤ Je suis très heureuse de lire ton premier article, très bien écrit, très poétique ! C'est assez émouvant, même !
    Un pays qui m'a marquée, c'est la Chine 🙂 J'ai hâte d'y retourner ! Je t'envie de parler aussi le coréen, surtout quand tu dis que l'histoire linguistique du coréen qui se mélange au chinois est fascinante, j'adore !
    Qu'est-ce que le Konglish ?
    Gros bisous, Pauline !

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, ça me fait chaud au coeur 🙂
      Le Konglish, c’est le Korean-English : ce sont des mots venant de l’anglais (souvent de l’américain), mais qui sont parfois utilisés de manière différente, ou parfois mélangés à des mots coréens. Avec la prononciation coréenne américanisée, un peu difficile de reconnaître ces mots !
      Des bisous !

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou Pauline,

    Je suis ravie de te lire à travers ton blog, c’est hyper intéressant et tu écris vraiment bien.

    Je ne connais pas grand chose de la Corée, mis à part la cuisine bien évidemment gourmande que je suis 😋.

    En tout cas, je te remercie de nous faire voyager! Tu as bien débuté cet exercice…

    Un pays qui m’a marqué au passage… Hmmmm… Ce qui me vient en tête tout de suite c’est sûrement la Chine mais aussi certains aspects des États-Unis.

    En tout cas, transporte nous encore et encore!

    Je t’embrasse et merci pour ces lignes!

    Ambre 😊

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ces lignes Ambre.
      Moi aussi la Chine m’a marquée. Les Etats-Unis m’intriguent beaucoup, j’espère pouvoir le raconter un jour ici 🙂
      Je t’embrasse !

      J'aime

  3. Merci beaucoup pour cet article très intéressant ! La Corée du Sud me fascine, je suis impressionnée que tu aies franchi le pas et que tu sois partie vivre là-bas, il paraît en effet que c’est un pays où il fait bon vivre, et surtout qui nous dépayse par rapport à la France ! Bonne continuation pour ton blog et ta vie là-bas ! 🙂

    J'aime

    1. Merci pour ton message 🙂 Je confirme ce que tu dis : il y fait bon vivre et l’adaptation n’est pas très difficile, et en même temps c’est un endroit et une culture très dépaysants !

      J'aime

  4. Hello,
    Merci pour ton article ! Il me tarde de lire la suite de tes aventures. En tout cas j’imagine que ça n’a pas du être facile au début.
    Certaines de tes impressions me font un peu penser au Japon (que j’adore !).
    J’avais vu un reportage sur la Corée du Sud et cela donne vraiment envie. Mais j’avais aussi cette impression que les Coréens étaient « obsédés » par leur apparence, surtout à Séoul j’imagine. Comment l’as-tu ressenti ?

    J'aime

    1. Bonjour et merci pour ton message 🙂
      Oui c’est vrai que les Coréens, ou en tout cas surtout les habitants de Séoul, sont très portés sur l’apparence : les filles se regardent souvent dans le miroir dans la rue, les transports ou ailleurs, beaucoup font de la chirurgie esthétique (les yeux étant le plus commun), et il est parfois courant d’avoir un sac à main de luxe. Bien sûr tout le monde n’est pas comme ça mais c’est un aspect très frappant, qui me surprend encore d’ailleurs.
      Je n’ai jamais été au Japon et serais curieuse de voir comment c’est !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s